L’arboretum du petit Jard, jardin de paradis !

L’arboretum du petit Jard : les Jards étaient un espace de prairies, à l’extérieur des murs de la ville, ni agencé ni cultivé mais planté çà et là de saules et inondé fréquemment par la Marne ! En 1503, un canal est creusé et vient scinder en deux parties la prairie. Les terrains sont progressivement rachetés par la Ville au cours du XVIIème siècle, et forment à peu près l’espace actuel… histoire d’une genèse.

larboretum, jardin de paradis

L’arboretum du petit Jard : les racines…

le jardin de paradis de chalons en champagneAu XVIII siècle, l’Intendant de Champagne Rouillé d’Orfeuil réorganise les Jards, dans le cadre de sa politique d’embellissement de la capitale provinciale. En 1771, il crée le cours d’Ormesson qui relie l’Intendance (actuelle Préfecture) aux Jards. Il fait également réaménager le Grand Jard par Bochet de Colluel, ingénieur des Ponts et Chaussées : les allées d’origine sont surélevées, créant des bassins de chaque côté, et leur tracé est réalisé de manière rectiligne. En même temps, les remparts sont abaissés afin d’harmoniser la perspective entre la ville et la promenade. La porte du Jard est établie dans l’axe de l’Allée de forêt qui mène à Sarry.

L’arboretum du petit Jard, le germe…

le jardin de paradis de chalonsEn 1861, la Ville organise un concours régional agricole et aménage, à proximité du grand Jard, entre l’avenue et le Nau, un espace spécifique temporaire destiné à présenter des collections d’arbres. Mais le lieu est tellement apprécié des Châlonnais pour son ambiance bucolique qu’il est finalement conservé. Des travaux supplémentaires  sont alors réalisés (clôtures, bancs, vase en fonte…). A partir de 1938, sous l’impulsion de deux botanistes, Pierre Gauroy et l’abbé Hermant, le petit Jard se transforme en un véritable arboretum. Plus de 200 espèces d’arbres sont représentées…

L’arboretum du petit Jard : l’efflorescence verte !

le petit jard de chalons en champagneLes essences sont regroupées par familles afin de les comparer les unes aux autres et de démontrer leur évolution au fil du temps. Des espèces originales ont été plantées comme le fau de Verzy, le cyprès chauve, le copalme d’Amérique et le tulipier de Virginie. Des espèces plus communes comme les marronniers, platanes ou érables, jalonnent également le parc et sont parfois centenaires.

L’arboretum du petit Jard, la nature libérée…

Le Jard anglais est créé en 1818 sur le principe des parcs à l’anglaise. Il est dessiné d’allées sinueuses, symbole de la nature libérée des contraintes rectilignes, à la place d’anciennes prairies inondables, où les moutons venaient paître. Prenant le contrepied du jardin à la française, le Jard anglais permet de redécouvrir une nature sauvage et poétique. La passerelle en bois a été installée récemment et permet de circuler quand les pelouses sont inondées.

L’arboretum du petit Jard, à branches ouvertes !

le petit jardin de paradisLes trois Jards, le cours d’Ormesson ainsi que l’Ile du Jard sont des sites naturels classés depuis 1929. L’île du Jard accueille de nombreux oiseaux, comme des canards, des oies bernaches ou des hérons cendrés qui l’utilisent comme habitat et lieu de nidification. Suite à la tempête de 1999, un Plan vert avait été mis en place : pour tout arbre abattu, un arbre a été replanté. Les arbres des Jards forment un véritable poumon vert au coeur de la rive droite… A nous d’en savourer les parfums !

Mairie de Châlons-en-Champagne
Place Foch
51 000 Châlons-en-Champagne
Tél. : 03 26 69 38 00

http://www.chalons-en-champagne.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *